War Heritage Institute

Début de la récupération d'un chasseur Messerschmitt abattu en février 1944

LA HAYE (ANP-BELGA) Le service de récupération et d'identification de la force aérienne néerlandaise a entamé ce lundi les opérations d'extraction de l'épave d'un chasseur allemand de la Seconde Guerre mondiale qui s'était écrasé en 1944 à Dalfsen, dans le nord-est des Pays-Bas. Les restes du pilote se trouvent vraisemblablement toujours à bord, a indiqué la maréchaussée. Cet avion, un Messerschmitt Bf109 de la Luftwaffe, s'était écrasé le 1er février 1944 près de cette localité de la province d'Overijssel. A l'époque de violents combats aériens avaient opposé les aviations alliées et allemandes dans l'est des Pays-Bas. Huit aviateurs allemands avaient été abattus, dont quatre sont toujours disparus. La récupération de l'épave doit permettre de déterminer si elle contient les restes de l'un de ces pilotes, a expliqué la maréchaussée dans un communiqué.

Le territoire néerlandais recèle encore, selon des estimations, de trente à quarante épaves d'avions contenant encore des dépouilles d'aviateurs. En 2019, les Pays-Bas ont lancé un programme national de récupération d'épaves. Mené par le service de récupération et d'identification de la force aérienne néerlandaise (BIDKL), il vise à donner aux proches des aviateurs toujours portés disparus une certitude sur ce qui est advenu au membre de leur famille. Le BIDKL n'a récupéré jusqu'à présent que des épaves d'avions alliés. Les recherches qui débutent lundi sont les premières concernant un appareil allemand. Les autorités néerlandaises estiment qu'au total quelque 2.000 avions de guerre abattus durant la Seconde Guerre mondiale dans le ciel néerlandais gisent depuis plus d'un demi-siècle sous les eaux et le sable des Pays-Bas.