War Heritage Institute

  • 2.%20SLIDER%20WEBSITE_FOIRE%20DU%20LIVRE_1500%20x%20374%20px_BENJAMIN_FR

Uniforme Fegelein – War Heritage Institute

Le Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire (MRA), depuis 2017 un site du War Heritage Institute (WHI), a appris dans la presse qu’une plainte avait été déposée par rapport à un uniforme exposé au MRA.

Il s’agit d’un uniforme attribué au général SS Hermann Fegelein, le beau-frère d’Adolf Hitler exécuté en 1945. La pièce avait été achetée de bonne foi par l’entremise de l’hôtel de vente Hermann Historica de Munich en mai 2012. Selon les procédures en vigueur à l’époque, cet achat fut réalisé avec l’accord du responsable des collections (entretemps décédé) et du directeur général (entretemps parti à la retraite). La pièce avait coûté 24.000 € hors frais.

Le WHI n’attend pas les résultats de l’enquête judiciaire et a déjà entrepris une recherche relative à l’authenticité de la pièce, notamment en contactant des experts internationaux. Le WHI est bien conscient que les pièces de la période concernée font de plus en plus souvent l’objet de falsifications et/ou d’attributions délibérément erronées à des personnages historiques. Les résultats de l’enquête seront publiés. La maison de vente sera bien entendu tenue responsable s’il s’avère qu’il s’agit d’un faux et/ou d’une attribution erronée.

Le Musée désire aussi souligner la différence entre le contenu d’une exposition qui a fait l’objet d’un accompagnement scientifique et qui a récolté un succès international, et le débat relatif à cette pièce en particulier. L’exposition contient moins de 2% de pièces nouvellement acquises, les autres pièces ayant été achetées par le Musée au sortir de la Seconde Guerre mondiale.

Le WHI demande à toutes les personnes qui posséderaient une information par rapport à l’histoire de cette pièce de contacter l’institution.

Ce regrettable incident – auquel tous les musées sont exposés un jour ou l’autre – aurait gagné à être traité avec plus de sérénité, tant dans l’intérêt de l’institution que de son personnel qui se dévoue jour après jour pour offrir au public une expérience culturelle unique et de qualité et auquel la Direction réitère toute sa confiance.

Nous ne manquerons pas de communiquer sur les conclusions de cette affaire et proposerons à nos partenaires de lancer une réflexion sur cette problématique particulièrement sensible.